Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Partager ce Forum

Etalement urbain

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Etalement urbain

Message  rabelaisien le Mar 29 Juin - 17:52

Un sujet à transférer éventuellement. Pour l'instant, j'accumule des notes

La première discussion dans un forum où il faut être inscrit pour lire http://www.paris-skyscrapers.fr/forum/post.php?tid=7534&qid=7534
"MyNight a écrit:Le Monde, 13/04/2005

L'urbanisation grignote sans répit le territoire français
LE MONDE | 13.04.05 | 14h21 • Mis à jour le 13.04.05 | 15h53

Ce que le promeneur ou l'automobiliste constate toujours davantage, les chiffres viennent le confirmer : le paysage français se transforme, et les vertes campagnes qui en font la délicate caractéristique sont de plus en plus envahies par le phénomène urbain. Présentée le 13 avril par le ministre de l'écologie, Serge Lepeltier, une étude de l'Institut français de l'environnement (IFEN) illustre le phénomène d'"artificialisation", ou de transformation des espaces naturels, qui touche la France comme l'Europe.


(...)

L'étude publiée par l'IFEN s'inscrit dans un projet européen appelé Corine Land Cover : celui-ci analyse l'occupation des sols européens selon une méthodologie commune. La technique de base consiste à interpréter des photos prises par satellite des territoires étudiés et représentant ceux-ci à l'échelle du 1/100 000e. Les spécialistes d'analyse de ces photos, ou "photo-interpréteurs", étudient les images en les découpant en "mailles" de 25 hectares, chacune étant affectée, selon son utilisation, en une catégorie parmi quarante-quatre (terre arable, forêt, prairie, ville, surface en eau, etc.).

(...)

Corine Land Cover n'est pas le seul instrument de mesure de l'occupation des sols. Il complète une enquête annuelle, appelée Teruti, menée par le Service central des enquêtes et des études statistiques du ministère de l'agriculture. Elle utilise une méthode très différente : chaque année, dans tous les départements, des enquêteurs vont inspecter des points précisément localisés (550 000 sur toute la France) à partir de photographies aériennes. Ils observent alors leur utilisation selon une nomenclature de 81 catégories. Si Teruti ne permet pas une cartographie telle que celle de Corine Land Cover, elle sous-estime moins le phénomène d'artificialisation et donne des indications de superficies plus précises.

Agrégeant les "sols artificialisés non bâtis" (chantiers, cimetières, jardins, etc.), les "sols revêtus" (parkings, routes) et les "sols bâtis" (les bâtiments), Teruti donne ainsi pour 2003 une surface artificialisée de 33 714 km2, soit 6,1 % du territoire (Chiffres et données, nº157 de mars 2004). Les routes et les parkings représentent une surface très importante de cet ensemble : 17 242 km2. L'accroissement des surfaces artificialisées selon Teruti a été très importante par rapport à 1992 : +16 %, soit plus de 1 % par an, deux fois plus vite que ne l'indique Corine Land Cover.

(...)

Les impacts paysagers sont toujours discutables, parce que relevant de jugements esthétiques qui ne font pas facilement consensus, mais l'artificialisation des sols a des effets environnementaux certains. Le recul important des prairies est un "facteur aggravant de l'érosion ou des inondations", note l'IFEN, tandis que le phénomène d'artificialisation est un "facteur d'augmentation des sources de pollutions des eaux". De son côté, l'Agence européenne de l'environnement relevait en novembre 2004 que la fragmentation du paysage, du fait de routes ou autres infrastructures, accroît "le risque que les écosystèmes ne puissent plus se connecter les uns aux autres, au péril de la survie de leur flore et de leur faune".

Hervé Kempf

Extraits de l'article paru dans l'édition du 14.04.05


http://medias.lemonde.fr/mmpub/edt/ill/2005/04/13/v_7_ill_638693_paysagefr_20050413.gif

mots clés + étalement, sprawl[strike]


Dernière édition par rabelaisien le Sam 9 Juil - 16:48, édité 1 fois
avatar
rabelaisien

Messages : 806
Activité : 41
Date d'inscription : 18/08/2008
Age : 73
Localisation : 93110 Rosny

Voir le profil de l'utilisateur http://fr.groups.yahoo.com/group/TransportsIDF/links

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etalement urbain

Message  rabelaisien le Mar 29 Juin - 17:56

Le post le plus récent :
Lupus a écrit:
La Vie des Idées a écrit:Faut-il lutter contre l’étalement urbain ?
Entretien avec Eric Charmes

La lutte contre l’étalement urbain est souvent présentée comme l’une des variables-clés de la ville durable. Comment définir ce processus qui affecte toutes les villes en croissance ? Pourquoi cette forme de développement spatial fait-elle l’objet de critiques nombreuses et apparemment convergentes ? Ces critiques sont-elles légitimes ? Partant, n’existe-t-il pas des concepts plus pertinents que le concept d’étalement urbain pour mesurer les enjeux à la fois écologiques et sociaux de la croissance urbaine ? Eric Charmes répond à ces questions.
http://www.laviedesidees.fr/Faut-il-lutter-contre-l-etalement.html
avatar
rabelaisien

Messages : 806
Activité : 41
Date d'inscription : 18/08/2008
Age : 73
Localisation : 93110 Rosny

Voir le profil de l'utilisateur http://fr.groups.yahoo.com/group/TransportsIDF/links

Revenir en haut Aller en bas

Transfert de message

Message  Admin le Mar 29 Juin - 19:06

Je me permets de déplacer le sujet dans une nouvelle rubrique "Transport et Urbanisme" qui effectivement manquait dans les thèmes abordés.
Merci encore pour vos participations.
avatar
Admin
Admin

Messages : 554
Activité : 8
Date d'inscription : 10/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://mobilitedurable.over-blog.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etalement urbain

Message  rabelaisien le Ven 31 Déc - 1:00

Lu dans un sujet sur la Bretagne : http://www.paris-skyscrapers.fr/forum/viewtopic.php?id=31259&p=1
le renard a écrit:Je me demande dans quelle mesure l'étalement accéléré des aires urbaines, très marqué à l'ouest, ne bloque pas le grossissement des unités urbaines ? J'entends par là que lorsque des communes rurales autour de Nantes explosent démographiquement, quelques années plus tard elles marquent le pas (renchérissement des terrains) et "passent le relais" aux communes de la couronne suivante, en gardant le fardeau d'une urbanisation anarchique et ce qu'elle suppose de besoins en voiries, réseaux, services... Il se crée un fossé entre la ville dense (l'unité urbaine) déjà équipée et relativement riche, et la couronne la plus au large (le "far-west" #A7 peu cher et en plein boom) : et plus l'étalement est rapide, plus la concurrence est rude entre les couronnes périphériques, plus ce fossé s'avère difficile à combler.

Quant à l'espace qui sépare Nantes et Rennes, et plus généralement la campagne d'une bonne partie des régions Bretagne et PDLL, je lui vois bien un destin "à l'alsacienne", à savoir une région (r)urbaine, parsemée de pôles secondaires disjoints, le tout nappé d'une bonne couche de communes multipolarisées...
avatar
rabelaisien

Messages : 806
Activité : 41
Date d'inscription : 18/08/2008
Age : 73
Localisation : 93110 Rosny

Voir le profil de l'utilisateur http://fr.groups.yahoo.com/group/TransportsIDF/links

Revenir en haut Aller en bas

Suisse, Jura, Le plan directeur cantonal veut densifier les villes

Message  rabelaisien le Ven 28 Jan - 14:39

http://www.rfj.ch/scripts/modules/news/listone.aspx?idn=2&idnews=290333&idLnkSpacer=MjA1MzFfNF8xMzc1


Densifier les centres urbains et valoriser les espaces verts: ce sont là deux objectifs du plan directeur cantonal. Il vient d’être évalué, après 5 ans de mise en œuvre. Un rapport d’une centaine de pages vient de sortir. Le plan directeur fixe la manière de coordonner le développement du territoire jurassien. Il met l’accent sur la revalorisation urbaine grâce notamment à l’amélioration des transports publics et de la mobilité douce ainsi que par le réaménagement des espaces publics. Il permettra aussi de mettre en valeur le paysage jurassien (ici Porrentruy et sa campagne), considéré comme une "richesse" par le rapport.

Pour Dominique Nussbaumer, chef du service de l’aménagement du territoire, ces transformations vont permettre de densifier les centres urbains. En effet, actuellement, la tendance actuelle est plutôt de construire une maison en périphérie. Ce qui a pour conséquences de "grignoter" toujours plus les terres agricoles.

Une révision complète du plan directeur est prévue pour 2015. /cca
avatar
rabelaisien

Messages : 806
Activité : 41
Date d'inscription : 18/08/2008
Age : 73
Localisation : 93110 Rosny

Voir le profil de l'utilisateur http://fr.groups.yahoo.com/group/TransportsIDF/links

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etalement urbain

Message  rabelaisien le Sam 9 Juil - 16:50

nine a écrit:www.ville-transports.com, le 4/07/11
La Fnaut et l’Ademe disent halte à l’étalement urbain
[...]
Quand un habitant de la périphérie déménage pour le centre, son trajet moyen quotidien passe de 9 à 6 km. Sa consommation de carburant baisse de 38 % et ses émissions de gaz à effet de serre de 40 %. Voilà les principaux enseignements d’une étude réalisée pour l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe) et de la Fédération nationale des usagers des transports (Fnaut). Les deux structures se sont associées afin de lutter contre « l’étalement urbain diffus », c’est-à-dire les zones résidentielles accessibles uniquement en voiture. Pour cela, cette étude a été menée sur deux ans dans la ville de Tours, en se basant sur le comportement de dix-neuf ménages ayant migré vers le centre.
[...]
La Fnaut recommande notamment de taxer les logements inoccupés en centre-ville. « Il y a 100 000 logements libres à Paris, 6 000 à Grenoble, et ce ne sont que des exemples parmi d’autres, détaille Jean Sivardière. Il faut taxer fortement les bailleurs pour les forcer à rendre les cœurs de villes accessibles. » L’Ademe soutient aussi l’autopartage, « une excellente façon de rendre les villes vivables et de convaincre les personnes habitant en périphérie de se déplacer autrement qu’avec leur véhicule individuel polluant ». A cela, on peut ajouter l’encouragement du commerce de proximité et le péage à l’entrée des centres urbains. Autant de mesures qui risquent de se heurter frontalement au grand mouvement qui pousse les ménages à habiter dans des maisons plus grandes et moins chères à l’écart des centres-villes.
http://www.ville-transports.com/content/16207-la-fnaut-et-l%E2%80%99ademe-disent-halte-%C3%A0-l%E2%80%99%C3%A9talement-urbain
avatar
rabelaisien

Messages : 806
Activité : 41
Date d'inscription : 18/08/2008
Age : 73
Localisation : 93110 Rosny

Voir le profil de l'utilisateur http://fr.groups.yahoo.com/group/TransportsIDF/links

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etalement urbain

Message  rabelaisien le Sam 30 Juil - 13:57

Lupus a écrit: http://www.pss-archi.eu/forum/viewtopic.php?pid=368165#p368165 Romain Melot - Metropolitiques - 11/07/2011
Le pot de terre contre le pot de béton

Dans un article récent, André Torre souligne la montée des conflits d’usage de l’espace. Romain Melot montre que, lorsqu’une expropriation vise un bien agricole, cela génère un conflit plus complexe, car ce n’est plus seulement la dépossession d’une résidence qui est en cause, mais celle d’un outil de travail. Les controverses sur le coût des dommages subis montrent la diversité des atteintes à l’activité agricole et révèlent que l’influence urbaine structure le monde agricole jusque dans son rapport à la terre.
http://www.metropolitiques.eu/Le-pot-de-terre-contre-le-pot-de.html
avatar
rabelaisien

Messages : 806
Activité : 41
Date d'inscription : 18/08/2008
Age : 73
Localisation : 93110 Rosny

Voir le profil de l'utilisateur http://fr.groups.yahoo.com/group/TransportsIDF/links

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etalement urbain

Message  rabelaisien le Jeu 25 Aoû - 0:04

L'urbanisation, une plaie pour l'environnement


L'Institut français de l'environnement (IFEN) est sur le même ton avec cette article. http://www.dominique-bied-cap21.com/article-l-urbanisation-une-plaie-pour-l-environnement-82378397.html

Etalement urbain : vers une catastrophe sociale et environnementale ?


Je relaie ici un article du site actu-environnement. La démonstration est faite de façon incontestable que les ménages ont envi d'abandonner un peu plus la voiture pour les déplacements courants.…

Pour lire la suite http://www.dominique-bied-cap21.com/article-etalement-urbain-vers-une-catastrophe-sociale-et-environnementale-82376446.html
avatar
rabelaisien

Messages : 806
Activité : 41
Date d'inscription : 18/08/2008
Age : 73
Localisation : 93110 Rosny

Voir le profil de l'utilisateur http://fr.groups.yahoo.com/group/TransportsIDF/links

Revenir en haut Aller en bas

Etude: le mitage du territoire helvétique doit être freiné

Message  rabelaisien le Mer 19 Oct - 21:32

http://www.rtn.ch/Scripts/Index.aspx?id=2677417
En Suisse, le développement de l'espace bâti, des infrastructures et du paysage se fait de manière incomplète et peu coordonnée. Cela nuit à la qualité de vie et entraîne des coûts élevés pour l'économie, selon les conclusions du Programme national de recherche 54 (PNR 54).Rien ne freine la progression du mitage du territoire suisse. Chaque seconde, la construction grignote un mètre carré de terrain. Le Plateau est déjà une agglomération quasi continue et le phénomène gagne les vallées alpines, ont relevé mercredi devant la presse à Berne les responsables du PNR 54 "Développement durable de l'environnement construit". /SERVICE
avatar
rabelaisien

Messages : 806
Activité : 41
Date d'inscription : 18/08/2008
Age : 73
Localisation : 93110 Rosny

Voir le profil de l'utilisateur http://fr.groups.yahoo.com/group/TransportsIDF/links

Revenir en haut Aller en bas

France, Allemagne La reconquête du centre des communes rurales pour lutter contre l’étalement urbain Lundi octobre, 2011

Message  rabelaisien le Mer 19 Oct - 21:38

La reconquête du centre des communes rurales pour lutter contre l’étalement urbain

Lundi octobre, 2011 | Revue de presse


http://www.nordrach.de/index.html

Le Monde, 17/10/11

Elus français et allemands tentent d’appliquer sur le terrain le programme européen Interreg IV
Nordrach (Bade-Wurtemberg) Envoyé spécial

La vallée est une véritable carte postale : des champs verts éclatants qui gravissent les versants, des vaches ruminant paisiblement en contrebas des sapins, de grandes fermes fleuries aux balcons de bois. C’est dans ce cadre serein de la Forêt-Noire allemande que se sont retrouvés, mercredi 12 octobre, à Nordrach, petite commune du Bade-Wurtemberg, une quinzaine d’élus et plusieurs universitaires afin de travailler concrètement sur la question de l’étalement urbain.

Tous participent à une démarche innovante qui croise les expériences allemandes et françaises avec l’appui de scientifiques, dans le cadre d’un programme européen de recherche, dit Interreg IV, sur la » Gestion économe de l’espace » dans les petites communes du Rhin.

Lancé en 2010, il réunit régulièrement des maires de part et d’autre de la frontière. Avec des préoccupations semblables, mais des soucis différents. Ainsi, explique Carsten Erhardt, maire de Nordrach, » nos communes de la Forêt-Noire subissent un exode rural : les jeunes partent en ville parce qu’ils y trouvent des cinémas, des amis, des services, des magasins, des emplois. «



La vallée est une véritable carte postale : des champs verts éclatants qui gravissent les versants, des vaches ruminant paisiblement en contrebas des sapins, de grandes fermes fleuries aux balcons de bois. C’est dans ce cadre serein de la Forêt-Noire allemande que se sont retrouvés, mercredi 12 octobre, à Nordrach, petite commune du Bade-Wurtemberg, une quinzaine d’élus et plusieurs universitaires afin de travailler concrètement sur la question de l’étalement urbain.

Tous participent à une démarche innovante qui croise les expériences allemandes et françaises avec l’appui de scientifiques, dans le cadre d’un programme européen de recherche, dit Interreg IV, sur la » Gestion économe de l’espace » dans les petites communes du Rhin.

Lancé en 2010, il réunit régulièrement des maires de part et d’autre de la frontière. Avec des préoccupations semblables, mais des soucis différents. Ainsi, explique Carsten Erhardt, maire de Nordrach, » nos communes de la Forêt-Noire subissent un exode rural : les jeunes partent en ville parce qu’ils y trouvent des cinémas, des amis, des services, des magasins, des emplois. «

L’enjeu essentiel est donc de renforcer l’attractivité du centre du bourg effilé sur la vallée. Diverses actions ont été entreprises, comme la rénovation du foyer communal ou l’aménagement d’un lotissement proche du centre et accessible à pied. La reconquête du centre des communes rurales émerge comme le meilleur moyen d’empêcher la fuite vers la ville ou l’étalement des communes et des villages.

Du côté français, la démographie est plus dynamique, et les élus doivent plutôt gérer une population croissante. A Saales (Bas-Rhin), le maire, Jean Vogel, se félicite de ne délivrer qu’un permis de construire par an. Depuis quinze années, sa municipalité rénove les bâtiments communaux et soutient les commerces. Le presbytère et des maisons en déshérence ont été transformés en logements sociaux.

De son côté, la communauté de communes de la vallée de Saint-Amarin, près de Mulhouse, a repris une friche industrielle, au lieu de l’abandonner comme c’est souvent le cas pour d’anciens sites d’usines. Rachetés à bas prix, terrains et locaux sont progressivement réhabilités. » En moins de dix ans, dit François Tacquard, président de la communauté, c’est devenu un lieu où vivent 300 personnes, 80 entreprises avec 250 emplois, un supermarché, un jardin botanique et un musée. «

Singularité rurale

La communauté de communes veut maintenant refondre les plans d’urbanisme de la vallée, et notamment déclasser 80 hectares de terres constructibles, pour limiter l’étalement. » C’est risqué politiquement, dit M. Tacquard. Aux dernières élections municipales, j’ai perdu des voix parce que j’ai bloqué la construction sur un champ dans ma commune. «

En France, le maire est maître de l’urbanisme, mais il est soumis aux pressions des électeurs propriétaires de terrain.

En Allemagne, l’autonomie des communes est plus limitée : » Il y a trois niveaux hiérarchiques au-dessus de nous, dit Carsten Erhardt. Tous doivent être d’accord pour que l’on prenne une décision d’aménagement. «

La volonté politique est aussi beaucoup plus forte outre-Rhin : la » consommation » foncière y est aujourd’hui limitée à 100 hectares par jour (contre 200 en France), et l’Etat fédéral vise à descendre à 30 hectares par jour en 2020.

Mais l’étalement urbain n’est pas qu’un problème technique et juridique. Il renvoie à un mouvement profond de la société, souligne Patricia Zander, de l’université de Strasbourg, qui coordonne le projet : » Avec l’étalement, la singularité rurale se perd alors qu’elle est recherchée. La population attend des espaces de rencontres dans un environnement qui lui paraît de plus en plus confus. Le modèle de la maison individuelle s’effrite aussi en raison du coût du transport. Répondre à ces demandes suppose un projet politique, qui s’appuie sur la participation des habitants. » Le bilan d’Interreg IV sera tiré fin 2012.

Hervé Kempf
avatar
rabelaisien

Messages : 806
Activité : 41
Date d'inscription : 18/08/2008
Age : 73
Localisation : 93110 Rosny

Voir le profil de l'utilisateur http://fr.groups.yahoo.com/group/TransportsIDF/links

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etalement urbain

Message  albius21 le Dim 29 Jan - 17:16

Bonjour à tous,

Je me presente rapidement.
je suis chargé d'études au Conseil Général du Val de Marne et je travaille dans une service de régulation du trafic routier.

Il m'arrive à l'occasion aussi d'ecrire des articles pour des revues scientifiques sur la question de l'étalement urbain notamment, question sur laquelle j'ai réalisé il y a quelques années une thèse.

Il est vrai que sur la toile, il est difficile de trouver des forums de discussion d'urbanisme et même de géographie ou d'économie spatiale.

J'ai lu avec attention vos différents textes mais je m'interroge. Quand on parle d'étalement urbain, on envisage la question d'un point de vue politique, social, culturel, économique avec comme visée le descriptif comme cela est souvent le cas ou plus rarement l'explicatif.
Facteurs d'urbanisation, d'étalement ou de péirubanisation, c'est aussi des élements importants que bon nombre d'économistes étudient.

D'autres idées emergent au sujet de l'étalement sur le net comme la modélisation et il serait peut être bon d'en exposer quelques lignes ici ; qu'en pensez vous ?

albius21

Messages : 3
Activité : 0
Date d'inscription : 29/01/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etalement urbain

Message  Admin le Lun 30 Jan - 12:23

albius21 a écrit:Bonjour à tous,

Je me presente rapidement.
je suis chargé d'études au Conseil Général du Val de Marne et je travaille dans une service de régulation du trafic routier.

Il m'arrive à l'occasion aussi d'ecrire des articles pour des revues scientifiques sur la question de l'étalement urbain notamment, question sur laquelle j'ai réalisé il y a quelques années une thèse.

Il est vrai que sur la toile, il est difficile de trouver des forums de discussion d'urbanisme et même de géographie ou d'économie spatiale.

J'ai lu avec attention vos différents textes mais je m'interroge. Quand on parle d'étalement urbain, on envisage la question d'un point de vue politique, social, culturel, économique avec comme visée le descriptif comme cela est souvent le cas ou plus rarement l'explicatif.
Facteurs d'urbanisation, d'étalement ou de péirubanisation, c'est aussi des élements importants que bon nombre d'économistes étudient.

D'autres idées emergent au sujet de l'étalement sur le net comme la modélisation et il serait peut être bon d'en exposer quelques lignes ici ; qu'en pensez vous ?

Bonjour,
Merci pour votre message. Comme vous le dites, les Forum de discussions qui traitent de cette question sont rares.
La question de l'étalement urbain ne doit pas, selon moi, se restreindre à un des domaines politique, social ou économique, mais bien prendre en compte le triptyque du développement durable. Ne le traiter que selon un seul angle de vue, c'est l'amputer d'une réalité.
Donc, si cela est votre spécialité, vous pouvez librement (et bien volontiers d'ailleurs) exposer les éléments de modélisation sur cette question.

Dans l'attente de vous lire...
avatar
Admin
Admin

Messages : 554
Activité : 8
Date d'inscription : 10/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://mobilitedurable.over-blog.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etalement urbain

Message  rabelaisien le Dim 5 Fév - 21:18

Bienvenue

Après avoir été Val-de-Marnais pendant trente ans (Fontenay-sous-Bois), je suis redevenu Séquano-Dyonisien depuis 2006, mais toujours sur la même ligne d'autobus, le 118, qui m'amène maintenant à Rosny-sous-Bois. En dehors de quelques années dans l'Essonne avec mes parents, j'ai passé l'essentiel de mon existence dans la banlieue Est, à Montreuil (2 fois) et au fort de Romainville (un an).
avatar
rabelaisien

Messages : 806
Activité : 41
Date d'inscription : 18/08/2008
Age : 73
Localisation : 93110 Rosny

Voir le profil de l'utilisateur http://fr.groups.yahoo.com/group/TransportsIDF/links

Revenir en haut Aller en bas

Suisse Opposition ferme au projet Paléoplage

Message  rabelaisien le Ven 2 Nov - 18:44

Je ne suis pas sûr que cet article est à la bonne place



La chambre jurassienne d’agriculture ne veut pas d’un lac sur l’ancien site de l’aérodrome de Courtedoux dans ces circonstances. Paléo-Plage occuperait les lieux et provoquerait la perte de 19 hectares dévolus à l’agriculture.

Au début, un engagement avait été pris entre les promoteurs des pistes d’aviation de Bressaucourt et le milieu agricole. Les terres du nouvel aérodrome devaient être compensées à terme par le retour des parcelles du site de Courtedoux en zone agricole. Avec Paléo-Plage, tout est remis en question.

La CJA reste ouverte au dialogue, mais pas au détriment de surfaces d’assolement. Si des terres en quantité et en qualité équivalente retournent en zone agricole, l’organisation paysanne ne verrait plus d’un mauvais œil ce projet. Par cette opposition, elle tient aussi à rappeler que tous les jours 600 m2 disparaissent au profit de l’urbanisation dans le Canton du Jura.



Sans surprise pour l'ADEP



L’ADEP, l’association de développement économique du district de Porrentruy, a mis sur pied Paléo-Plage. Cette opposition n’est pas une surprise, elle s’y attendait, selon Jacques Chappuis, le chargé de mission. Ce projet se veut rassembleur. L’ADEP sait que le milieu agricole soulèverait le plus gros problème. Il s’agit maintenant pour cette association d’entamer un dialogue entre tous les partenaires et les services de l’Etat, notamment l’Aménagement du territoire, pour trouver des solutions. L’ADEP, voulant garder l’effet de surprise, avait délibérément dévoilé ce projet avant de prendre contact avec, entre autres, la Chambre jurassienne d’agriculture. Seuls les députés du district de Porrentruy étaient au courant avant la conférence de presse du 4 juillet. /nqu
avatar
rabelaisien

Messages : 806
Activité : 41
Date d'inscription : 18/08/2008
Age : 73
Localisation : 93110 Rosny

Voir le profil de l'utilisateur http://fr.groups.yahoo.com/group/TransportsIDF/links

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etalement urbain

Message  Admin le Ven 2 Nov - 20:23

Je pense qu'il est à la bonne place
avatar
Admin
Admin

Messages : 554
Activité : 8
Date d'inscription : 10/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://mobilitedurable.over-blog.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etalement urbain

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum