Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Partager ce Forum

20 Sept - La Défense - Véhicules décarbonés, flux et mobilité

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

20 Sept - La Défense - Véhicules décarbonés, flux et mobilité

Message  ejbtt le Mar 14 Sep - 12:42

Un message du ministère de l'écologie, de l'énergie, du développement durable et de la mer (MEEDDM), Conseil général de l'environnement et du développement durable (CGEDD) et direction de la recherche et de l'innovation (CGDD/DRI) :

Véhicules décarbonés, flux et mobilité


Lundi 20 septembre 2010
de 9 heures 30 à 17 heures
Grande Arche de La Défense, paroi Sud, salle 2, niveau 3


Les réponses sont à envoyer à nathalie.aizeti@developpement-durable.gouv.fr


PROGRAMME :


Dans le cadre du programme du groupe de travail constitué au CGEDD autour des thématiques et pratiques de la mobilité courte distance, il a été convenu en coopération avec le CGDD-DRI d'organiser une journée sur les problématiques des véhicules décarbonés et des conséquences de leur introduction sur l’organisation des flux de personnes et de marchandises en ville et les mobilités urbaines.

Cette journée proposera :

 - Une exploration des axes de recherche et des perspectives autour des véhicules décarbonés ;
 - Un éclairage sur les impacts de ces nouvelles technologies sur la prospective tant des flux des marchandises dans la ville que des mobilités voyageurs à courte distance..

Elle permettra de confronter les points de vue et expériences de chercheurs, de concepteurs de politiques publiques, d’opérateurs et d’industriels sur les évolutions induites (en direct et en retour) par ces changements sur les différents « ingrédients » de la mobilité : utilisateurs finaux (voyageurs, clients, …), organisation des services de transport et de livraison, organisation de la ville, … Un « zoom » spécifique sur les problématiques de logistique urbaine viendra compléter
cette approche.

9h00 – 09h30 : Accueil café

09h30 – 09h45 : Introduction par Régine Bréhier, Directrice, CGDD/DRI

09h45 – 11h15 : Table ronde 1 : Véhicules décarbonés : axes de recherche et perspectives

Les véhicules routiers ont connu un développement conséquent grâce aux évolutions du moteur thermique. Cette technologie suscite des critiques du fait de ses inconvénients (rejets atmosphériques, bruit, utilisation de produits pétroliers). Les progrès des sciences et des techniques font que l'usage de solutions alternatives, dites « véhicules décarbonés », sont désormais envisagées avec attention. En pratique, ceci recouvre les véhicules électriques et les
véhicules hybrides rechargeables.

L’introduction de ces nouvelles technologies est déjà en route. Elles posent un certain nombre de questions aux industriels et aux opérateurs : origine, moyen de production, gestion de la distribution et stockage de l’énergie électrique, nécessité de nouvelles pratiques et de nouvelles organisations. Plus globalement, elles obligent à reconsidérer en partie l’organisation des flux et interagissent avec les mobilités urbaines.

Intervenants :

Industriels et opérateurs : Thomas Orsini
Jean-Michel Kehr (DRI - pôle de compétitivité)
Jean-Louis Legrand (DGEC - véhicule décarboné)
Jean Delsey
Arman Avadikyan
Vanessa Chocteau (La Poste - Chef de projet « mobilité propre » du courrier),
Laurent Meret (RATP - directeur du département matériel roulant bus)
(INRETS - président GO 1 du PREDIT) (Université de Strasbourg)

11h15 – 11h45 : Questions et discussion

11h45 – 13h30 : Déjeuner libre

APRÈS-MIDI : LES IMPACTS SUR LES FLUX

13h30 – 14h45 : Table ronde 2 : Voyageurs à courte distance

Les deux dernières décennies ont été marquées par l'introduction massive sur les plus gros réseaux de transports collectifs urbains de lignes de tramway fer et pneu qui ont remplacé une part significative de l'offre thermique existante et par l'introduction plus prudente et progressive de flottes de véhicules propres dans les réseaux. Les réseaux ferroviaires régionaux ont connu pour leur part un renouvellement très important de leur matériel roulant et un développement marqué des pratiques d'intermodalité avec les réseaux urbains et interurbains. Les rochaines années seront très certainement marquées par des tendances plus volontaristes en matière de généralisation de véhicules propres ou décarbonés à la fois dans les réseaux de transport collectif et dans les dispositifs de covoiturage et d'autopartage. Il est intéressant d'en dégager quelques effets sur la répartition modale des déplacements et plus globalement sur les pratiques de mobilité courte distance.

14h45 – 15h00 : Questions et discussion
15h00 – 15h15 : Pause

15h15 – 16h30 : Table ronde 3 : Marchandises en ville – Logistique urbaine

La logistique urbaine traite des flux de marchandises qui entrent, sont stockés, sortent et circulent dans la ville. C’est une fonction vitale pour les activités économiques (approvisionnement et échanges), pour la vie quotidienne (achats, soins, loisirs) et pour la collectivité (ramassage des déchets, travaux de voirie, BTP, hôpitaux…). Elle relève donc de jeux d’acteurs multiples aux enjeux souvent contradictoires et se trouve de fait au cœur du développement d’une ville durable.

La logistique urbaine est principalement basée sur le mode routier, avec des « hubs » d’interfaces avec la logistique amont situés en dehors des villes et le « dernier kilomètre » en aval qui s’avère le maillon essentiel de la chaîne de valeur. Un enjeu majeur est donc le partage équitable de la voirie en termes de temps et d’espace, entre les véhicules de particulier, le transport de marchandises et les transports collectifs. Ces deux derniers constituent aujourd’hui l’un des champs d’introduction des nouvelles technologies en matière de véhicules. Le développement de transports routiers « propres » et silencieux reste un élément essentiel d’une logistique urbaine
durable. Les usages correspondants doivent cependant être replacés dans la perspective d’une
nouvelle chaîne logistique à concevoir.

Intervenants :
Collectivités et opérateurs :
Sébastien Roux
Anne Chané
Dominique Mamcarz
Gilles Manuelle
Jean-Luc Fournier

16h30 – 16h45 : Questions et discussion

16h45 – 17h00 : Conclusion par Jean-Paul Ourliac, Président, CGEDD/S2

Jean-Bernard Kovarik (DGITM)

Danièle Patier

(Laboratoire d’Économie des Transports)

(Ville de Paris),
(Proxyway - VEOLIA),
(TNT)
(La Petite Reine)
(Transports Deret)

ejbtt

Messages : 130
Activité : 0
Date d'inscription : 10/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum